dimanche 16 septembre 2007

Lenovo vous demande de voter pour la distribution Linux à adopter pour la gamme ThinkPad

Lenovo se réveille, mieux vaut tard que jamais! Le constructeur vous demande de voter afin de définir quelle distribution serait la plus appropriée pour accompagner les futurs ordinateurs portables de la gamme ThinkPad.

IBM s'éfforce, depuis un moment déjà, d'intégrer tant bien que mal le phénomène des Logiciels Libres et la plateforme Linux dans sa stratégie, ne serait-ce que pour géner une fois de plus le concurrent d'en face, Microsoft. Prenons comme éxemple l'(oublié?) port de Lotus Notes/Domino sous Linux qui était aux portes de l'utilisabilité il y a quatre ans de celà déjà.

Après la reprise des activités constructeur d'IBM par Lenovo, on était en droit de s'attendre à ce que le géant bleu, inventeur du PC, oriente massivement ses forces pour envahir le bureau des utilisateurs grâce à un tandem ThinkPad-Linux. Mais les tergiversations ont apparement pris le dessus, pendant que le train passait et que les autres constructeurs se bousculent au portail pour proposer des offres intégrant une distribution Linux pré-installée.

Dans un secteur où les coûts, l'innovation, l'efficacité et la fiabilité sont de mise, il était temps que Lenovo se questionne. Et, dans un monde de plus en plus Libre où tout est fait pour et par l'utilisateur lui-même si on veut éviter l'échec, le constructeur vous invite à participer à un sondage sur son blog pour savoir quelle distribution Linux irait le mieux avec les prochaines ThinkPad.

Et une fois de plus, les commentaires des lecteurs du blog ne sont pas dénués d'interret. On peut y voir transparaître le souci de faire en sorte que Lenovo, plutôt que de focaliser sur "quelle distribution Linux adopter", se soucie avant tout de faire en sorte que les pilotes des périphériques soient fonctionnels, ouverts et respectueux des standards.

Pensez-vous que IBM/Lenovo, inventeur du PC, puisse arriver à faire pression sur certains constructeurs qui se cantonnent encore à favoriser un Système d'Exploitation en particulier, au détriment de standards ouverts qui pourtant marqueraient enfin leur respect pour leurs clients? Quelle distribution Linux représente le meilleur choix pour un ordinateur portable en général?

2 commentaires:

Eon a dit…

Tout à fait d'accord. Il ne faudrait pas recommencer avec une distribution linux (Ubuntu ou autre) ce qui s'est passé avec Windows.

On parle ici de logiciel libre. les drivers devraient l'être donc en priorité.

Le constructeur doit fournir le matériel mais ne pas refaire le coup de la vente liée.

Les distributions sont multiples et ce choix devrait être préservé.

On pourrait par exemple trouver un système qui permettent de choisir sa distrib à installer au boot (installation CD rapide ou par téléchargement d'un paquet tout fait pour le PC)

Thierry R. Andriamirado a dit…

Oui!

Les avancées de Linux en matière de supports de distribution le permettent! Un seul DVD peut contenir plusieurs distributions Linux, chaque distribution prenant l'équivalent d'un CD voire 2 tout au plus.

Quand on voit que la Net-Install de Debian ne prend que 180Mo sur un CD, on voit bien que tout est possible. Seul hic, ç'est pour ceux qui ont une bande passante... qui ne passe pas. Comme dans beaucoup de Pays en voie de Développement.

Mais laisser le choix à l'utilisateur promet bien des avantages:

* Respect de l'utilisateur! il achète du matériel: ç'est pour en faire ce qu'il veut, pour en tirer le meilleur, et non pas pour assouvir le dictat du monopole et des accords commerciaux entre les éditeurs et les constructeurs.

* Les constructeurs restent constructeurs! leur coeur de métier doit rester focalisé sur la qualité du matériel. Et ils doivent se rendre compte de l'importance de la 'compatibilité' s'ils veulent qu'on achète leurs produits.

* Etre 'compatible' ne sert à rien si les développeurs de Logiciels et de Systèmes d'Expoitation n'ont pas accès aux specs, s'il s'agit de boites noires comme dans les années 80! On va bien voir l'évolution des drivers pour cartes graphiques, avec l'acquisition d'ATI par AMD. Mais vu l'émergence des jeux 3D sous Linux, et l'engouement croissant des développeurs de jeux 3D sur cette plate-forme, le constructeur se mordra les doigts s'il se trompait de positionnement en continuant des pratiques révolues! Ouvrir ses drivers et specs, ç'est encourager les développeurs à mieux supporter le matériel, donc les utilisateurs à être fidèle à la marque. Tout bénef aussi bien pour les fabriquants de périphériques que pour Lenovo.

* Si des constructeurs comme Lenovo fournissent leurs produits avec plusieurs distributeurs, ils remonteraient le fruit de leurs travaux 'upstream', à la branche principale, à savoir le kernel et les développeurs de logiciels, et non pas vers une seule distribution qui ne remonterait pas forcément (tout de suite) à la base afin que tout le monde en profite.

Mais l'évidence est que les constructeurs préfèrent bel et bien avoir un éditeur, comme interlocuteur, et non pas 100.000 développeurs.